Chenilles urticantes - Consignes de prévention sanitaire

(Source Agence Régionale de Santé Grand Est - Mai 2020)

 

Comment se protéger lors d’une promenade en forêt ?

  • L’une des premières précautions est de ne pas s’approcher de ces chenilles ou de leurs nids et surtout de ne pas les toucher.
  • Ne pas se promener sous un arbre porteur d’un nid.
  • Porter des vêtements protecteurs (manches et pantalons longs, couvre-chef et éventuellement lunettes).
  • Éviter de se frotter les yeux en cas d’exposition mais aussi pendant et au retour d’une balade.
  • En cas de doute quant à une exposition aux poils des chenilles, prendre une douche et changer de vêtements en rentrant.

Quelques conseils aux riverains de forêts ou d’arbres infestés

  • Ne pas faire sécher en extérieur les masques de protection respiratoire utilisés dans le cadre de l’épidémie de COVID 19.
  • Ne pas faire sécher le linge en extérieur surtout par temps venteux.
  • Laver soigneusement les fruits et légumes du jardin. • Prendre garde en tondant la pelouse.
  • Ne pas laisser jouer les enfants à proximité d'un arbre infesté et à distance, les munir de vêtements protecteurs (manches et pantalons longs, couvre-chef et éventuellement lunettes).
  • Eviter de se frotter les yeux en cas d’exposition.
  • En cas de doute quant à une exposition aux poils des chenilles, prendre une douche et changer de vêtements.

Les personnes précédemment atteintes par les chenilles urticantes doivent éviter tout nouveau contact car des réactions de plus en plus sévères sont à craindre.

 

Quels sont les symptômes si vous avez été ou êtes exposés à des poils de chenilles urticantes ?

Par leur structure particulière, les poils s'accrochent facilement à la peau ou aux muqueuses et provoquent des réactions irritatives et inflammatoires (notamment de l’urticaire) accompagnées ou non de réactions allergiques.

Les poils apparaissent sur les chenilles aux alentours de la mi-mai et jusqu’à la fin du mois de juin pour les processionnaires du chêne et du mois de novembre au mois de mars pour les processionnaires du pin. En revanche, du fait de la présence persistante des nids, les poils restent présents et peuvent encore poser des problèmes plusieurs années après le départ des chenilles.

  • Contact avec la peau : Apparition dans les huit heures d'une éruption douloureuse avec de sévères démangeaisons. La réaction se fait sur les parties découvertes de la peau mais aussi sur d'autres parties du corps. Les poils urticants se dispersent aisément par la sueur, le grattage et le frottement ou par l'intermédiaire des vêtements.
  • Contact avec les yeux : Développement après 1 à 4 heures d'une conjonctivite (yeux rouges, douloureux et larmoyants).
  • Contact par inhalation : Les poils urticants irritent les voies respiratoires. Cette irritation se manifeste par des éternuements, des maux de gorge, des difficultés à déglutir et éventuellement des difficultés respiratoires.
  • Contact par ingestion : Il se produit une inflammation des muqueuses de la bouche et des intestins qui s'accompagne de symptômes tels que de l'hypersalivation, des vomissements et des douleurs abdominales.

Une personne qui a des contacts répétés avec des poils de chenilles urticantes peut présenter des réactions qui s'aggravent à chaque nouveau contact.

 

Comment traiter ces symptômes ?

La plupart des symptômes sont dérangeants mais peuvent être traités de manière symptomatique.

En cas de contact avec la peau :

  • Enlever tous les vêtements et les manipuler avec des gants,
  • Laver les vêtements à la température la plus élevée possible et les sécher dans la mesure du possible au sèche-linge,
  • Laver la peau abondamment à l'eau et au savon,
  • Éventuellement se servir de ruban adhésif pour décrocher les poils urticants de la peau, un peu à la manière d'une épilation,
  • Brosser soigneusement les cheveux si nécessaire,
  • Les médicaments antihistaminiques peuvent soulager les démangeaisons. Consultez un médecin en cas de forte éruption cutanée.

En cas de contact avec les yeux :

  • Les yeux doivent être rincés, idéalement dans un cabinet médical.

En cas de contact avec les voies respiratoires :

  • L'évaluation des symptômes respiratoires se fait par un médecin. Celui-ci donne un traitement adapté aux symptômes.

En cas d’ingestion de poils :

  • Diluer la quantité de poils ingérés en buvant un grand verre d'eau. On peut tenter d'enlever les poils de la muqueuse de la bouche en raclant prudemment à l'aide d'une spatule ou d'une compresse ou en les "épilant" à l'aide de ruban adhésif.

 

En cas de symptômes légers, consultez votre médecin traitant ou un médecin généraliste.

N’appelez le 15 ou consultez un service d’urgences uniquement en cas d’apparition de signes graves tels que : vomissements, malaise, vertiges, difficultés à déglutir, difficultés respiratoires ou atteinte sévère des yeux.

 

 

Actualités

TELETHON

INFO TELETHON 2020

En savoir plus...

CONVOCATION CONSEIL MUNICIPAL

LE PROCHAIN CONSEIL MUNICIPAL AURA LIEU A LE MERCREDI 14 OCTOBRE 2020 A 20H30 0 LA...

En savoir plus...

RÉOUVERTURE MAIRIE

Réouverture de la mairie à partir du lundi 18 mai 2020

En savoir plus...

PANNEAU POCKET

restez informé, prévenu, alerté téléchargez gratuitement l'application...

En savoir plus...

Enquête statistique et de recherche sur la diversité des populations en...

Elle sera réalisée de juillet 2019 à octobre 2020 sur un échantillon d'environ 48...

En savoir plus...

LA POSTE

À PARTIR DU 26 MARS 2019 Envoyez ou retirez vos courriers et colis sur des horaires...

En savoir plus...

Marchés publics

 foret

Agenda

Octobre, 2020
< << Aujourd'hui >> >
L M M J V S D
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31  

Trafic SNCF


Commune d'Orgerus 2013 - Conception JVS-Mairistem